49 rue de Ponthieu 75008 Paris

SASU EXPERTISES TELLIER – 49 RUE DE PONTHIEU 75008 PARIS
Port. : 06 01 86 79 03        E-mail: expertises.tellier@gmail.com
Site : www.expertises-tellier.fr
Du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 19h, sur rendez-vous
Je peux aussi vous recevoir sur rendez-vous les samedis et dimanches aux Puces de Paris - Saint-Ouen, Marché Dauphine, stand 278, 140 rue des Rosiers 93400 Saint-Ouen

© 2020-2021 Expertises Tellier

Jules-Emile ZINGG (1882-1942)
La vallée de la Loue (Doubs)
Circa 1928
Huile sur toile signée en bas à gauche 
74 x 88 cm
Estimation : 8 000 / 10 000 €
Nous remercions M. Marc Zingg de nous avoir aimablement indiqué le lieu et la date d’exécution de cette œuvre
Jules Emile Zingg naît le 25 août 1882 à Montbéliard (Doubs). Son père, Jacob, d’origine suisse, est horloger. Jules entre à l’Ecole des Beaux-Arts de Besançon dans l’atelier de Félix Giacomotti et y reste un an. Le 8 novembre 1902, il est admis à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris dans l’atelier de Fernand Cormon et se spécialise dans la peinture de paysages. En 1909, il obtient le prix Leclerc Maria Bouland. En 1910, le prix Meurand de l’Académie Française et le prix Anna Maire et est médaillé au Salon des Artistes Français avec un encouragement spécial de l’Etat. En 1911, il obtient une bourse de voyage de l’Etat et est second grand Prix de Rome. Il se marie en 1912 avec une violoniste, Thérèse Dumont, et s’installe dans son atelier au 3 Villa Brune dans le 14ème arrondissement de Paris. Ils auront trois enfants, Jacques, Gérard et Jean-Pierre.  Il remporte le Prix national en 1913. En 1914, il est mobilisé puis réformé et se retrouve par le hasard de l’exode en Bretagne, à Plouaret puis à La Clarté, un quartier de Perros-Guirec. En 1915, il fait la connaissance de Maurice Denis et Paul Sérusier qui bouleversent son itinéraire artistique. Il est envoyé en mission artistique au Front en 1916 et 1917 aux côtés d’Edouard Vuillard. Il expose en 1918 à la galerie Druet située 20 rue Royale dans le 8ème arrondissement, ce qui lui vaut une reconnaissance nationale. Il retourne en Franche-Comté cette année-là. En 1921, il participe aux Salons des Indépendants, d’Automne et de la Société nationale des Beaux-Arts. Il succède à Maurice Denis comme professeur à la prestigieuse Académie Ranson. En 1923, il réalise une tapisserie pour la manufacture des Gobelins intitulée La Foire de Saint-Saturnin. En 1926, il achète une maison à Abbeville (Somme). En 1928, il exécute une fresque sur le pilier de la Coupole à Paris et est nommé professeur à l’Ecole de Fresque à Paris. De 1929 à 1937, il expose à Paris, Bruxelles, Gand, Bogota, Carthage, etc. Jules-Emile Zingg est nommé chevalier de la Légion d’honneur en 1930 et séjourne à cette date à La Clarté en Perros-Guirec. En 1935, il achète une maison à Bouy-en-Vexin (Oise). En 1937, il a comme élève Claude Génisson âgé de seulement 10 ans. En 1939, il réalise la fresque du théâtre de Montbéliard. Il meurt à Paris le 4 mai 1942.

Notre tableau se situe dans la vallée de la Loue, lieu cher à Jules-Emile Zingg, dans son Doubs natal.

Musées : Beauvais, Besançon, Cosne-Cours-sur-Loire, Dijon, Grenoble, Le Havre, Lyon, Montbéliard, Morlaix, Mulhouse, Nantes, Paris (musée du Luxembourg), Pontarlier, Rouen, Strasbourg
Etranger : Tokyo, Tunis

Expert : Marc-Henri Tellier, membre de la CEFA
Vente Saint-Quentin Enchères / Saint-Quentin le 10 juin 2017, lot 255
Adjugé (frais compris) : 12 000 €